Biographie

1897-1919

Primera volada

La famille Pla, l’une des plus aisées de Palafrugell, décide que ses quatre enfants – Josep, Pere, Maria et Rosa – feront des études. Dès l’école primaire, Josep Pla se distingue par sa passion de la lecture (Montaigne, Pascal, Stendhal, Baroja, Azorin, Ruyra, Eugeni d’Ors…), sa mémoire prodigieuse et son caractère non-conformiste. Interne à Gérone pour préparer le baccalauréat, l’écrivain en herbe fait ses premières armes dans la narration, collabore à plusieurs revues locales et est ébloui par Gérone.

Résidant dans des pensions de famille, le jeune étudiant consacrera l’essentiel de son temps libre à la lecture et à la promenade. Bien qu’il ne perde jamais le contact avec Palafrugell, ni avec ses amis, ni avec les paysages pour lesquels il éprouve une prédilection sans limite, il s’introduit petit à petit dans les milieux culturels de la Barcelone de l’époque. À l’Ateneu Barcelonès, Pla découvre une bibliothèque dont le fonds de littérature française est très riche et où il peut lire tous les jours la meilleure presse européenne de l’époque. Il y rencontre également un groupe d’intellectuels qui forment un club singulier (Joaquim Borralleres, Joan Estelrich, Alexandre Plana, Josep M. de Sagarra, Enric Jardí…) ; ils auront une importance décisive pour le début de sa carrière littéraire et journaliste.

Enfants Pla : Rosa, Maria, Pere et Josep, c. 1904.
Fundació Josep Pla, col. Edicions Destino.

 2. Estivants à El Canadell. Calella de Palafrugell, 1915-1916.
©: Baldomer Gili i Roig. Fundació Josep Pla.

Pendant ses dernières années de Droit, Pla commence à publier sérieusement divers écrits de prose poétique. Ces textes sont ceux d’un écrivain au style immature, rhétorique, artificiel. Mais on y trouve déjà une synthèse des thèmes de son œuvre : description passionnée de la réalité la plus proche, subjectivisme poétique, refus apparent de l’imagination, ironie subtile, manipulation et fabulation partant de faits et de personnages réels. Après un bref passage au journal Las Noticias, Pla entre, fin 1919, comme rédacteur au journal La Publicidad qui bientôt catalanisera son nom. Le journalisme l’aide à trouver un style plus précis, synthétique et naturel.

L’écrivain Alexandre Plana et Josep Pla. C. 1919.
Fundació Josep Pla, col. Edicions Destino.

Lluís Llimona et Josep Pla à El Canadell. Calella de Palafrugell, 1919.
Fundació Josep Pla, col. Col·legi de Periodistes Girona.

1897
Josep Pla est né à Palafrugell le 8 mars 1897 dans la maison située au numéro 49 de la rue Nou que ses parents, Antoni Pla i Vilar et Maria Casadevall i Llach, avaient louée pendant qu’ils faisaient construire rue Sol.

1904
La famille Pla emménage dans sa nouvelle maison de la rue Sol, aujourd’hui numéro 56 de la rue Torres i Jonama. Josep Pla fait ses études primaires chez les frères Maristes à Palafrugell.

1909
Interne au Collège des Frères Maristes, il prépare son baccalauréat au lycée de Gérone. En dernière année, il passe son examen en candidat libre après avoir été exclu de l’internat.

1913
Il entreprend des études de Sciences à l’Université de Barcelone mais, en milieu d’année, il décide de faire Lettres. Il fera ses cinq années de Droit où il est inscrit officiellement.

1917 Ses premières proses littéraires sont publiées dans plusieurs journaux : Ofrena, Cenacle, Diario de Gerona et L’Instant.

1918
Il prend l’habitude de fréquenter l’Ateneu Barcelonès. Alexandre Plana devient son mentor littéraire. Début de sa collaboration régulière au Baix Empordà de Palafrugell et il publie des proses littéraires dans l’Alt Empordà de Figueres et El Camí de Barcelone.

1919
Il obtient sa licence de Droit. Il travaille au journal Las Noticias et peu après, à l’édition du soir de La Publicidad.